Francys Chenier : Notes sur la mélodie des choses

F Cheneir par genevievemasse-96

© Crédit photo: Geneviève Massé

Présentation-performance gratuite : 2 juin 2016, 18h à 19h30 au musée Joseph Filion, situé au 6 rue Blainville Est à Ste-Thérèse. Navette gratuite, sans réservation : départ du métro Ave du Parc à Mtl à 17h00 Retour : départ du Musée à 20h00, retour au métro du parc vers 21h00.


Lors de son laboratoire-résidence du Bloc 9, l’artiste Francys Chenier a lancé un appel à la participation aux résidents de Ste-Thérèse et de sa périphérie afin de découvrir et parcourir avec eux leur bibliothèque personnelle. Il a rencontré ces bibliophiles dans leur domicile afin de discuter des livres, de leurs histoires, leurs significations. L’artiste s’intéressais au parcours de vie qui y était imprégné, notais les titres et les anecdotes que les gens lui partageaient. À partir de ces informations, Chenier réalisera également des cartographies géopoétiques ; des cartes constellées de livres et de ses passionnés. Malléables et mobiles, elles flotteront, elles voleront, immenses dans l’atmosphère faisant de ces solitaires une nouvelle communauté. Praxis vous invite donc le 2 juin 2016 à venir entendre et voir les résultats de ce laboratoire en une performance présenté par l’artiste Francys Chenier dans le cadre chaleureux du Musée d’histoire populaire Joseph Filion à Ste-Thérèse.

Qui percevrait toute la mélodie serait tout à la fois le plus solitaire et le plus lié à la communauté. Car il entendrait ce que nul n’entend, et ce pour l’unique raison qu’il comprend en son achèvement ce dont les autres, tendant l’oreille, ne saisissent que d’obscures bribes. – Rainer Maria Rilke

Si d’une [bibliothèque] on fait un poème, il n’est pas rare que les plus intenses contradictions viennent nous réveiller, comme dirait le philosophe, de nos sommeils dans les concepts, et nous libérer de nos géométries utilitaires. La [bibliothèque] conquiert sa part de ciel. Elle a tout le ciel comme terrasse. … les espaces qu’on aime ne veulent pas toujours être enfermés! Ils se déploient. On dirait qu’ils se transportent aisément ailleurs, en d’autres temps, dans des plans différents de rêves et de souvenirs. – Gaston Bachelard

Francys Chenier vit et travaille à Montréal. Il détient un baccalauréat en arts visuels et médiatiques (2006-2010) et une maitrise interdisciplinaire en art (2012-2015) de l’École d’art de l’Université Laval. Il reçoit une bourse de soutien à la diffusion de Première ovation, en 2010, une bourse du Fonds de recherche Société et culture (FQRSC), en 2013 et la bourse d’excellence à la maîtrise René-Richard en 2016. Outre plusieurs projets réalisés de manière autonome et clandestine, son travail a été présenté dans le cadre de divers événements tels: Filliou idéal, édition 2015 de VIVA! Art Action (Montréal); Ars memoriae en 2015, au Musée du Bas-Saint-Laurent (Rivière-du-Loup), et en 2013, à Dare-Dare (Montréal); Naviguer les fragments, en 2014, à Regart (Lévis); le projet collectif Loser, en 2011, organisé par Folie Culture (Québec). Il présentait récemment à Artexte Voyage de têtes avec Sylvie Cotton, une performance et une publication issues d’un travail de collaboration avec cette artiste. Signalons également une résidence récente à Est-Nord-Est (Saint-Jean-Port-Joli).

This entry was posted in Annonce, Programmation on by .

About Praxis Art Actuel

Praxis Art Actuel est un centre d’artistes autogéré qui offre un contexte particulier et original de laboratoires-résidences. Ces dernières s’adressent aux artistes, de toutes les pratiques en art actuel, qui sont intéressés à questionner et à approfondir des problématiques liées à leur démarche. Praxis offre un espace de réflexion et encourage les échanges et les collaborations à l’extérieur de l’espace-galerie afin de stimuler autrement le processus de création. À Praxis, les artistes s’éloignent du cadre habituel d’exposition, s’infiltrent dans l’espace public et s’inspirent des caractéristiques du lieu dans lequel ils se retrouvent pour réfléchir et créer.