Marc Dulude en résidence de prospection à Caleton-sur-Mer

 
Marc Dulude en résidence de prospection à Caleton-sur-Mer
Une collaboration avec le centre d’artistes Vaste et Vague
Activité : Résidence de prospection
Artiste : Marc Dulude
Lieu : Vaste et Vague, 756 Boulevard Perron (Carleton, Qc)
Quand : 23 au 31 mai 2012
 
Invisible bike, Marc Dulude
Envolée, Marc Dulude

Marc Dulude en résidence de prospection à Caleton-sur-Mer dans le cadre de l’Événement Séjour temporaire / altération provisoire, du 23 au 31 mai 2012.

Praxis est fier de soutenir le travail de Marc Dulude dans le cadre d’une collaboration avec le centre d’artistes Vaste et Vague. Ce dernier organise un événement majeur qui se déroulera durant l’été 2013 dans la ville de Carleton-sur-Mer.

Détails du projet
Afin d’avoir une résonance d’envergure, tant au niveau local qu’au sein du milieu de l’art actuel québécois, Vaste et Vague travaille en collaboration avec plusieurs centres d’artistes afin de profiter de leur spécificité et ainsi mettre en place des complémentarités autour d’un projet commun. Chaque centre apporte son expertise, ses capacités de production et de financement pour inventer ensemble une nouvelle forme d’événement multidisciplinaire hors les murs.

Cet événement pluridisciplinaire est produit en collaboration avec 7 autres centres d’artistes autogérés du Québec : Avatar (Québec), Perte de Signal (Montréal), Clark (Montréal), Praxis Art Actuel (Sainte-Thérèse), Centre Sagamie (Alma), Daïmon (Gatineau), L’Écart, lieu d’art actuel (Rouyn-Noranda).

Commissaire : Marie-Hélène Leblanc. Artistes : Sofian Aubry (Montréal), Marie-Claude Bouthillier (Montréal), Jean-François Caissy (Montréal), Sylvie Crépault (Rouyn-Noranda), Marc Dulude (Montréal), Pierre-Olivier Fréchet (Québec), Milutin Gubash (Montréal), Donna Legault (Gatineau)

Détails du projet de l’artiste
Depuis déjà quelque temps, le travail artistique de Dulude aborde l’idée des phénomènes, soit par le travail des effets optiques, soit par le travail de la matière ou par le détournement d’objets. Pour ce projet de résidence/événement, l’artiste propose de documenter et mettre en scène ces phénomènes et épiphénomènes dont l’origine se situe dans la nature ou dans le domaine de l’interprétation mentale.

« Le contexte d’une courte résidence me permettra de relever et aborder la composante du vent. Travailler cette force de la nature et ces multiples possibilités de manipulations et mutations que ce phénomène provoque sur son environnement. Je chercherai à en dégager les diverses facettes qui les composent et les possibilités narratives qu’elle peut offrir. Mon intention est de produire durant cette résidence des objets qui ont été façonnés par cette force invisible selon la matière utilisée ou son emplacement. Cette proposition ira au-delà de capter seulement cette force sporadique et tentera plutôt de mettre de l’avant son pouvoir de façonner la matière à travers le temps. Donc à l’aide de matériaux friables, je propose une installation qui se transformera au fil du temps. Je pense ici, à l’exemple du vent qui façonne une pierre ou le tronc d’un arbre dans une forme abstraite édifiée au hasard de sa force et de la résistance de la matière jusqu’à la disparition de celle-ci. »

La première étape de sa résidence lui permettra de réaliser une série d’objets matières tel un laboratoire in Vivo, pour ensuite y réaliser une installation extérieure s’inspirant de ses constats phénoménologiques, ainsi qu’une représentation de la relation et de l’interprétation physique que nous pouvons entretenir avec eux.

Informations
Praxis tient à remercier le centre d’artistes Vaste Vague pour cette initiative.
Plus d’informations suivront en cours d’année.
Le lien vers le communiqué de presse se trouve ici.
Visitez le site de Vaste et Vague, ici, ainsi que celui de l’artiste, ici.